Passer au contenu
Protections auditives : le guide complet

Protections auditives : le guide complet

De nuit comme de jour, il est important que le soldat ait tous ses sens en éveil afin de garantir au maximum la réussite d'une opération. L'acuité auditive est tout aussi essentielle que la vision et doit être protégée au maximum contre les effets irréversibles du bruit. 

On estime qu’un bruit devient dangereux pour l’oreille à partir de 80 / 90 dB (décibels), or une arme à feu produit des détonations d’environ 130 dB. Des détonations répétées sans protection conduiront à des baisses significatives de l’audition pouvant entraîner des problèmes d’acouphènes voire dans les cas les plus graves de surdité. Pour se prémunir de ces désagréments irréversibles il existe aujourd'hui de nombreuses protections auditives, toutes auront un rôle bien précis et faire le bon choix est capital pour bien protéger son ouïe. Il existe deux types de protections auditives : les bouchons d'oreille et les casques anti-bruit.

Les bouchons d'oreilles

Première solution utilisée pour se protéger du bruit depuis des millénaires, le bouchon d'oreille est un dispositif simple que l'on introduit dans le conduit auditif afin de ne plus laisser passer le bruit, il existe aujourd'hui 4 types de bouchons d'oreille.

Le bouchon d'oreille en mousse

Constitué le plus souvent en mousse ou en fibres, le bouchon d'oreille standard se comprime à la main et se dilate une fois à l'intérieur de l'oreille, obstruant ainsi de manière étanche le conduit auditif. En moyenne ce dispositif affaiblit les niveaux sonores de 21 dB à 35 dB (SNR).

Le bouchon d'oreille préformé

Contrairement au bouchon en mousse, celui-ci ne se comprime pas et est souvent disponible en deux ou trois tailles. Fabriqué en silicone ou en caoutchouc, le bouchon d'oreille préformé est réutilisable et offre une protection de 15 dB à 35 dB (SNR).

Le bouchon d'oreille avec cordon

Seule différence avec le bouchon d'oreille standard, celui-ci dispose d'un cordon reliant chaque bouchon entre eux. La protection auditive observée est la même selon qu'ils soient en mousse ou en silicone.

Le bouchon d'oreille à mouler

Conçu sur mesure à partir de l'empreinte d’oreille du futur utilisateur, ce bouchon est fabriqué en silicone ou en résine acrylate. Souvent plus cher, mais bien plus confortable et réutilisable, le bouchon d'oreille à mouler offre des niveaux d'affaiblissements sonores de 15 dB à 32 dB (SNR).

Le casque anti-bruit

Le casque antibruit se compose de deux coquilles qui recouvrent de manière étanche la totalité de l’oreille, protégeant ainsi parfaitement l'ouïe de l'utilisateur. Fabriqué le plus souvent en polymère avec ou sans mousse, le casque peut parfois se replier sur lui-même, s'ajuster selon la taille du tour de tête et/ou s'adapter à un casque de sécurité. Ce type de protection auditive est réutilisable et demande un entretien régulier (2 fois par an selon la fréquence de l'utilisation). En moyenne un casque anti-bruit réduit les sons de 21 dB à 36 dB (SNR).

Protection passive ou active

La grande majorité des protections auditives possèdent un fonctionnement dit « passif », c'est à dire qu'elles bloquent simplement le son avant qu'il n'entre dans le conduit auditif. D'autres en revanche possèdent un fonctionnement dit « actif », autrement dit elles offrent un traitement du bruit, elles bloquent les sons dangereux pour l'oreille et laissent passer les autres sans risque, comme le son d'une voix par exemple.

Double protection

Les protections auditives dépassent rarement les 35 dB de réduction sonore (SNR), pour aller au-delà et offrir à vos oreilles une protection optimale lors de longues séances de tir par exemple, il est alors possible, voire recommandé, de porter des bouchons d'oreille sous un casque anti-bruit. Les deux protections combinées pourront alors dépasser les 40 dB d'affaiblissement sonore.

Bon à savoir

L'exposition au bruit nous affecte aussi bien sur le plan physique que psychologique.

Physiquement, l'exposition au bruit peut réduire notre acuité auditive de manière plus ou moins significative, entraînant des déficiences d'audition telles que :

  • des acouphènes (sifflement ou bourdonnement de l’oreille)
  • une hyperacousie (intolérance aux bruits de la vie quotidienne)
  • un traumatisme acoustique (causé par un bruit violent et bref, comme un coup de feu)
  • une surdité temporaire ou permanente

Quant au plan psychologique, peu de gens le savent mais l'exposition au bruit peut entraîner des insomnies, une fatigue récurrente et anormale,  des problèmes d’anxiété, de dépression, de stress, d’irritabilité et même des problèmes cardio-vasculaires ! 

Autant dire qu'il est capital de protéger son ouïe, que ce soit sur son temps professionnel, en mission par exemple, que personnel lors des séances de tir entre amis. Pour cela Welkit met à votre disposition une sélection d'articles professionnels de marques spécialisées et reconnues dans le monde entier pour leur fiabilité en matière de protection auditive.

Voir notre sélection de protections auditives

Terminologie

  • SNR : Single Number Rating, c'est un indice global d’affaiblissement sonore
  • H / M / L : indices similaires au SNR mais représentatifs des hautes, moyennes et basses fréquences (High, Medium, Low)
Article précédent Masque tactique Vs. Lunettes de protection
Articles suivant Les 4 critères essentiels à connaître pour bien choisir son masque balistique