Passer au contenu
📢 NOUVEAU : Optimisez votre arme sur Welkit Arms | En savoir plus
📢 NOUVEAU : Optimisez votre arme sur Welkit Arms
Systèmes d'hydratation : le guide complet

Systèmes d'hydratation : le guide complet

Comment transporter de l'eau sur soi ? Cette problématique remonte à la préhistoire lorsqu'un de nos ancêtres dû pour la première fois se rendre d'un point A à un point B ; l'idée d'emporter de l'eau avec soi naquit en réponse à un besoin vital de l'homme : la soif. Le concept est simple, son exécution en revanche a dû connaître quelques déboires. Outres, amphores, bouteilles, gourdes... depuis le début de notre ère le récipient contenant notre survie n'a eu de cesse d'évoluer, même encore à notre époque avec l'avènement de la poche à eau il y a 30 ans à peine.

Il existe des millions, voire des milliards de récipients différents aujourd'hui, mais tous ne se valent pas et seulement quelques uns seront adaptés aux exigences d'une opération militaire. Dans ce guide pratique nous ferons un tour d'horizon des différents systèmes d'hydratation disponibles sur le marché, leurs avantages et inconvénients, et nous vous donnerons quelques conseils pour vous aider à faire le meilleur choix possible pour vos missions.

Un petit rappel de Sciences Nat'

Le corps humain adulte contient environ 60% d'eau, et une simple balade en forêt suffit pour faire baisser ce pourcentage et vous faire ressentir la soif. Sachez qu'une perte de 1% de votre poids en eau entraîne une baisse de 10% de vos capacités physiques. Imaginez donc lorsque vous fournissez un effort conséquent sur une durée plus ou moins longue ? Voici quelques conseils pour bien s'hydrater.

Quelle quantité d'eau devez-vous boire ?

De manière générale on recommande de boire environ un demi-litre d'eau par heure d'activité modérée à des températures modérées.  Mais cela reste une estimation, la quantité d'eau dont vous avez besoin dépend en réalité de plusieurs choses : votre morphologie, votre taux de transpiration, le niveau d'intensité de votre activité, sa durée, la météo, l'altitude et votre âge. En somme cela dépend de vos capacités physiques et des exigences de vos missions.

Quelques conseils pour bien s'hydrater

Pour éviter une "baisse de régime" en pleine mission il est important de s'hydrater avant, pendant et après l'effort. Pensez donc à toujours garder à portée de main votre système d'hydratation, quel qu'il soit, et buvez de petites gorgées régulièrement plutôt que de grandes lampées très espacées.

"Pense à remplacer tes électrolytes." Quésaco ?

On entend souvent cette phrase en sport, c'est la manière informelle pour désigner les sels minéraux présents dans le sang (sodium, potassium, calcium, magnésium, etc...) ; ils jouent un rôle essentiel dans le maintien de notre taux d’hydratation et de notre métabolisme. Et vous l'aurez deviné, plus vous transpirez plus votre taux d'électrolytes baisse. Certains sportifs ajoutent à leur gourde un complément d'électrolytes sous forme de poudre qui se dilue au contact de l'eau, d'autres privilégient les comprimés avant l'effort etc... Sans entrer dans ces extrêmes, gardez à l'esprit qu'un effort d'une heure ou deux ne changent pas grand chose à votre taux d'électrolytes sanguins, et s'il s'avère que c'était le cas, souvenez-vous que vos rations de combat ont été spécialement étudiées pour palier à ce genre de manque. Enfin, si vraiment vous souhaitez jouer la sécurité, optez pour une barre énergétique, ce sera meilleur et beaucoup plus motivant qu'une pilule ou de la poudre.

Cas particuliers

Buvez plus en altitude. Plus vous serez haut en altitude moins vous aurez envie de boire, pourtant votre corps fournira davantage d'énergie. Idem par temps froid, vous n'aurez pas envie de prendre une gorgée d'eau froide par -10°C, mais il est tout aussi important de rester bien hydraté, forcez vous donc à boire régulièrement.

Quels sont les signes d'une déshydratation ?

La déshydratation survient lorsque la perte de fluides corporels (la transpiration, l'urine) dépasse la quantité d'eau absorbée. 

Premiers signes de déshydratation:

  • Soif
  • Bouche sèche
  • Diminution d'énergie

Symptômes plus graves de déshydratation:

  • Crampes
  • Maux de tête
  • Nausée
  • Fatigue
  • Perte d'équilibre
  • Urine foncée

Si vous ressentez la soif cela voudra dire que la déshydratation a déjà commencé, une seule chose pour y remédier : buvez ! Il est donc important de s'hydrater régulièrement même si l'envie de boire ne se fait pas ressentir.

Attention au piège de la surhydratation

Il est important de bien s'hydrater, mais gare à la surhydratation (appelé aussi hyponatrémie) qui est tout aussi dangereuse que la déshydratation. Les symptômes d'une hyponatrémie sont similaires à ceux d'une déshydratation (fatigue, maux de tête, nausée, etc...), c'est d'ailleurs souvent à cause de cela que certains sportifs font l'erreur de boire davantage provoquant ensuite des conséquences dramatiques.

La clé pour prévenir de la surhydratation est simple : surveillez la quantité d'eau que vous buvez. Essayez de ne pas boire plus que vous ne transpirez. La prise de poids pendant l'effort est un signe révélateur que vous buvez trop par exemple.

Les systèmes d'hydratation

Dans le domaine militaire deux systèmes d'hydratation existent : la gourde et le réservoir d'hydratation.

Les gourdes

Bouteilles ou gourdes, il en existent des milliers, voici une liste des plus connues dans le domaine militaire. 

Gourde type US:
L'une des plus connues et utilisée par les armées du monde entier : la gourde type US. Anciennement conçue en acier inoxydable on la trouve aujourd'hui fabriquée en plastique sans BPA (Bisphénol A, un composé organique toxique issu de certains plastiques). D'une contenance d'un peu moins d'un litre, elle présente l'avantage d'être compatible avec le quart US qui vient s'encastrer sur la gourde pour un rangement optimal.

Gourde en acier inoxydable:
Fabriquée en acier inoxydable, ce type de gourde a l'avantage d'être beaucoup plus solide qu'une gourde en plastique. Son inconvénient étant son poids. Attention toutefois à bien prendre une gourde sans BPA (qui peut parfois se retrouver dans les bouchons de ce type de gourde).

Gourde souple:
Autre variante de la gourde en plastique, la gourde souple présente l'avantage d'être rétractable et légère, tout en étant d'une solidité déconcertante. Elle est souvent utilisée dans certaines disciplines sportives comme la course à pieds, car elle se range facilement dans une poche.

Bouteille isotherme:
Connue aussi sous le nom de bouteille thermos (d'après la marque "Thermos"), elle permet de conserver un liquide à une température proche de sa température initiale, quelle soit chaude ou froide.

Les poches à eau

La poche à eau a été créée en 1989 par Michael Eidson, le fondateur de Camelbak. Alors qu'il s'appétait à faire une course à vélo de plus de 160 km, il eu l'idée de remplir d'eau une poche intraveineuse qu'il glissa ensuite dans une chaussette et fixa le tout sur son dos, avec une pince à linge en guise d'attache pour "coller" le tube d'hydratation sur son épaule. Ce fut le premier kit d'hydratation mains libre.

Aujourd'hui la poche à eau a bien évolué et s'est d'ailleurs bien démocratisée aussi bien dans le domaine civil que militaire. 

Réservoir d'hydratation:
Le réservoir d'hydratation est la base même d'une poche à eau. Disponible en 1L, 2L ou 3L, elle doit au minimum être traitée anti BPA. Elle peut être aussi traitée anti-UV, ou anti-odeur, et possède généralement une grande ouverture sur le dessus ou l'avant pour remplir rapidement le réservoir. Les nouveaux réservoirs possèdent aussi une délimitation en leur centre qui divise le liquide en deux afin de mieux répartir le poids, éviter les balancements de l'eau et réduire l'encombrement du réservoir dans la poche ou le sac à dos.

.

Poche à eau:
La poche a eau est en fait un sac à dos qui ne contient qu'un réservoir d'hydratation. L'idée ici est de pouvoir porter son réservoir d'hydratation sur le dos. Cette configuration sera parfaite pour des missions de courte durée. 

Sac d'hydratation:
C'est ni plus ni moins qu'un sac à dos avec un emplacement pour réservoir d'hydratation. Il offre l'avantage d'emporter sur soi des équipements supplémentaires, en plus de son réservoir d'hydratation. 

Poche à eau MOLLE:
La dernière configuration la plus rencontrée est celle de la poche à eau compatible MOLLE. Elle présente les même caractéristiques qu'une poche à eau classique à ceci près qu'elle se fixe sur des passants MOLLE, et donc sur un gilet porte-plaques par exemple. 

Comment entretenir son système d'hydratation ?

La plupart des gourdes en plastique sont fabriquées en polyéthylène (gourde d'apparence semi-opaque), en polypropylène (gourdes opaques) ou en copolyester (gourdes transparentes). Quant aux réservoirs, ils sont le plus souvent conçus en en polyéthylène. Au fil du temps, les gourdes et les réservoirs d'hydratation développent parfois des odeurs et/ou des goûts indésirables, et ce même avec un traitement anti-odeur. Cela se produit généralement lorsqu'ils sont mal stockés ou mal entretenus.

Le meilleur moyen de conserver une gourde ou un réservoir d'hydratation en bon état est de le rincer après chaque utilisation et de le laisser sécher à l'air libre. La plupart des problèmes d'odeur et de goût surviennent lorsque ces systèmes d'hydratation sont stockés dans des zones humides ou gardés scellés durant de longues périodes avec un reste de liquide à l'intérieur. 

Si malgré votre bienveillance, votre gourde ou votre poche à eau développe une odeur ou un goût étrange, essayez ces conseils d'entretien: 

Pour votre gourde

  • Ajoutez une cuillère à café d'eau de Javel et une cuillère à café de bicarbonate de soude dans votre gourde et remplissez-la d'eau.
  • Laissez la reposer toute la nuit.
  • Le lendemain, rincez-la complètement ou passez la au lave-vaisselle.
  • Laissez ensuite votre gourde sécher à l'air libre.

Astuce: certains goûts et odeurs peuvent être éliminés simplement en les rinçant avec un bain de bouche antibactérien.

Pour votre réservoir d'hydratation

Pour un nettoyage hebdomadaire simple : 

  • Ajoutez de l'eau savonneuse dans votre réservoir et frotter les contours à l'aide d'une brosse.
  • Rincez abondamment.
  • Faites sécher à l'air libre.

Pour un nettoyage plus poussé vous devrez utiliser des pastilles de nettoyage prévues à cet effet. Le plus simple est de vous munir d'un kit de nettoyage spécialement conçu pour les réservoir d'hydratation, qui comprend en général des pastilles nettoyantes, une brosse écouvillon et un séchoir spécial. 

En conclusion

Quel est le mieux entre une gourde et un réservoir d'hydratation ? Ni l'un ni l'autre, car ce n'est pas comparable. Chacun de ces systèmes d'hydratation sera efficace selon le type de mission rencontré. Le réservoir d'hydratation sera par exemple nettement plus avantageux que la gourde si vous devez partir en mission avec un sac à dos, car vous pourrez boire tout en avançant. Inversement, si votre mission ne requiert aucun sac à dos et est d'une courte durée, la gourde semblera alors plus appropriée.

Voir nos systèmes d'hydratation

Articles suivant Sac à dos tactique : le guide complet