Quel gilet porte-plaques choisir pour ses missions ?

Gilet porte-plaques

Le gilet porte-plaques (ou Plate Carrier en anglais) est, depuis les années 90, devenu une norme de l’équipement du soldat, destiné à le protéger des blessures par balles et des traumatismes. Il permet le port de plaques balistiques à l’intérieur du gilet sans gêner les mouvements de l’utilisateur qui est tout de même protégé. La plupart des porte-plaques sont constitués de passants MOLLE pour que l’utilisateur puisse moduler son gilet comme il le souhaite, ce qui permet un emport beaucoup plus conséquent qu’un Chest Rig, par exemple. Bien qu’encombrants, les porte-plaques ont prouvé leur utilité sur de nombreux théâtres d’opérations à travers le monde. Pour répondre à ce sentiment d’encombrement, les plaques balistiques ainsi que les porte-plaques ont connu une évolution significative depuis leur création, et aujourd’hui la plupart des modèles sur le marché (notamment américain) ne recouvrent que les parties vitales de l’utilisateur (poumons, estomac et cœur, par exemple). Bien entendu l’utilisateur a le choix, et c’est très important de le rappeler, si vous souhaitez vous procurer un jour des plaques balistiques et un porte-plaques ! Plus de mobilité équivaudra à moins de protection, et vice-versa.

Le meilleur exemple pour illustrer un porte-plaques est sans conteste le CIRAS (Combat Integrated Releasable Armor System), spécialement conçu pour les SOF (Special Operation Forces) par Eagle Industries ! Fabriqué en Cordura 1000D, il a la particularité de posséder un système qui permet de retirer le gilet rapidement à l’aide d’un câble (appelé quick-release) lorsque l’utilisateur est blessé ou pour éviter une noyade si le gilet est trop lourd, par exemple. Ce porte-plaques a été conçu pour recevoir des plaques de type SAPI (Small Arms Protection Insert). Le CIRAS existe en deux modèles, la version Maritime et la version Terre, la différence se faisant au niveau de la fixation des cummerbunds (ceinture externe du gilet) et de l’emplacement du quick-release. Il est cependant sujet à controverse, notamment à cause de son poids trop élevé lorsqu'il est bien chargé. Bien que novateur dans sa catégorie lors de sa sortie, le CIRAS est beaucoup moins utilisé aujourd’hui car de nombreuses variantes plus fonctionnelles sont apparues depuis. Parmi d’autres porte-plaques bien connus, on citera l’IOTV (Improved Outer Tactical Vest), utilisé en majorité par les troupes régulières de l’US Army , ou encore le SPC (Scalable Plate Carrier) utilisé par les Marines. Mais alors, comment choisir son porte-plaques ? Je vous propose de voir ensemble trois modèles de porte-plaques, tous différents, qui illustreront les principaux types de gilets que l'on puisse trouver sur le marché.

  • Le porte-plaques MK2 de Bulldog Tactical

Fabriqué en Cordura 1000D, ce gilet est à la fois robuste et confortable grâce à sa doublure en maille. Mais le MK2 de Bulldog a le principal avantage d’être entièrement équipé et toutes les poches sont entièrement amovibles, ce qui permet de le reconfigurer au besoin grâce au système MOLLE. Le MK2 a été testé et approuvé par les armées britannique et française et répond parfaitement aux besoins des opérateurs sur le terrain. Attention toutefois, ce gilet rentre dans la catégorie des gilets lourds (un peu moins de 3 kilos à vide). Il faudra donc veiller à bien répartir le poids sur le gilet et à ne pas trop maximiser l’emport car les plaques balistiques pèsent lourd !

  • Le porte-plaques Lazer Platform de Viper Tactical

Le Lazer Platform est fabriqué en Cordura 600D et a été découpé au laser pour plus de légèreté. Contrairement au MK2 précédemment cité, celui-ci est sans poches, et le choix de la configuration sera donc entièrement vôtre, grâce à son système MOLLE ! Dans sa conception, ce gilet est très proche du CIRAS. Il est réglable au niveau des cummerbunds et possède un système de quick-release. Le Lazer Platform rentre dans la catégorie des gilets intermédiaires (environ 1,5 kilo à vide), il offrira plus de mobilité qu’un gilet lourd tout en ayant un emport conséquent.

  • Le porte-plaques PLATEminus de Blue Force Gear 

Le PLATEminus est fabriqué en ULTRAcomp, un matériau breveté par Blue Force Gear, plus léger et plus résistant que le Cordura. Ce gilet est fait pour des opérations rapides, où l’emport n’est pas une priorité et où la vitesse de déplacement et la mobilité sont capitales. Il possède lui aussi un système de quick-release en cas d’urgence. Le PLATEminus rentre dans la catégorie des gilets légers (environ 350 grammes à vide), et offrira à son porteur confort et polyvalence.

Pour finir j'ajouterai qu’avant d’acheter un porte-plaques, il faudra bien vous assurer que celui-ci soit compatible avec vos plaques balistiques ! Par exemple la plupart des plaques en dotation en gendarmerie ne seront pas compatibles avec un porte-plaques répondant aux normes des plaques en dotation dans l’armée. Donc n’hésitez pas à demander conseil à un de nos experts avant de passer commande afin d’éviter toute mauvaise surprise.

 

Welkit

Depuis 1989 nous sommes spécialisés dans la vente de matériel militaire et d'équipements pour les forces de l'ordre, en magasins et sur internet via notre site Welkit.com. En lien direct avec les opérateurs sur le terrain, nos experts partageront avec vous leurs connaissances et vous feront part de leurs conseils dans le choix de vos équipements. Quelle que soit votre mission, et où que vous soyez, notre but est de vous fournir du matériel professionnel en un temps record.

Article précédent 5 livres militaires incontournables

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant leur publication

* Champs obligatoires