Conseils d’hydratation avant une course par Camelbak

Sept conseils pour bien préparer une course

Avec le retour des beaux jours, il n’est pas rare de vouloir se remettre à la course à pied. Alors que vous soyez un sportif aguerri ou débutant, avec un objectif préçis ou juste par plaisir et challenge, il y a des choses impératives à connaitre pour se préparer correctement à une course.

1) La pré-hydratation :

Si vous avez une longue course dans les prochaines semaines, il est important de faire attention à votre consommation d’eau. Tout comme le sommeil et l’alimentation, ce que vous faites pendant les journées précédant la course peuvent avoir une grosse influence sur vos performances. Essayez donc de toujours avoir une bouteille d’eau réutilisable sur vous au moins une semaine avant la course. Ceci que vous soyez au bureau ou en déplacement.

2) Ne vous présentez jamais assoiffé :

Vous avez probablement des tas de choses à penser avant de commencer la course. Mais ne commencez JAMAIS votre course avec une sensation de soif. Assurez-vous d’avoir placé une bouteille d’eau la veille dans votre sac de manière à être sûr de ne pas l’oublier le jour venu. De cette manière, vous pourrez vous hydrater correctement avant la course, et sans prendre dans les réserves prévues pour la journée.

3) Buvez tôt et souvent :

Ça y est, le départ est donné et tout le monde démarre. Sur les premiers kilomètres, on est parfois emporté par le mouvement et on néglige l’hydratation. Vous vous sentez au top, la température est fraîche et c’est vraiment super d’être en tête. Nous vous conseillons de commencer à boire une fois que vous avez trouvé votre rythme de course idéal, après un ou deux kilomètres. Vous n’aurez pas forcément soif mais vous préparerez votre estomac à recevoir du liquide et votre nourriture.

4) Connaissez la course, et ses conditions

Assurez-vous de connaitre un minimum le parcours et quel sont les points où vous pourrez vous arrêtez si besoin. De plus, regardez la météo prévue ! Plus il fera chaud, plus vous aurez besoin d’emporter de l’eau avec vous. Nous conseillons de partir avec au minimum 1 litre et de faire le plein à chaque fois que vous pouvez.

5) Mettez-vous une alarme

Programmez votre montre pour qu’elle sonne, disons au moins toutes les 40 minutes. A chaque fois que vous entendrez le bip, cela voudra dire qu’il est temps de boire un coup ou de grignoter quelque chose. Avoir un rappel extérieur est très utile, surtout lorsque vous serez concentré sur la course et particulièrement sur les derniers kilomètres, lorsque la fatigue devient pénible.

6) Faites-le plein d’électrolytes

Nous perdons du sel quand nous suons et il est donc utile de « refaire le plein ». Il est possible d’ingérer des tablettes de sel ou des boissons avec concentration de sel. Attention néanmoins : certaines personnes pourraient être très sensibles aux effets secondaires qui en découlent, notamment les troubles digestifs. Renseignez-vous bien avant de les consommer !

7) Entraînez-vous…encore…et encore…et encore !

Chaque entrainement est une opportunité pour s’exercer et être prêt le jour J. N’utilisez donc jamais quelque chose que vous n’avez jamais testé auparavant : la nouvelle paire de chaussures ou le nouveau sac à dos attendront le prochain événement. De cette façon, vous serez habitué à votre matériel et éviterez donc les mauvaises surprises.

 

Camelbak

Article précédent « SURVIE » un terme galvaudé
Article suivant Comment confectionner sa propre trousse de Premiers Secours

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant leur publication

* Champs obligatoires