Il y a un chef cuisinier en chacun de nous !

Nous avons tous les capacités d'être un bon cuisinier de camp

Je ne l'oublierai jamais le jour où je me suis mis à préparer ma première aventure en camping avec ma petite amie Zara. C'était au début de notre relation et ce qui a rendu ce voyage mémorable a été de pouvoir jouir de la tranquillité de la vie en extérieur tout en partageant un feu de camp et un repas avec la femme qui deviendrait mon épouse quelques années plus tard. Peu de choses peuvent mieux rapprocher les gens qu'un bon repas, et il existe quelque chose de magique dans le fait de se retrouver autour de la chaleur d'un feu de camp, sous la canopée d'étoiles qui tisse un lien impossible à rompre.

Je crois qu'il y a un chef de camp en chacun de nous. Tout ce qu'il faut, c'est avoir le désir de faire un bon repas et un peu de préparation avant de s'aventurer dans la nature. Dans cet esprit, je vais vous expliquer quelques principes de base pour vous apporter les compétences nécessaires en matière de cuisson sur un feu de camp.

Bien se préparer en avance signifie que vous aurez plus de temps pour vous détendre

En amont de votre voyage, je vous recommande de bien planifier tous vos repas. Une fois cela fait, déterminez quels sont les ingrédients dont vous aurez besoin afin de tout bien préparer au préalable. Si une recette demande des légumes hachés, essayez de les hacher à l'avance. Et tant que vous y êtes, hachez les en double ou en triple si vous pensez que vous allez utiliser le même ingrédient pour plusieurs repas. Mélangez chaque ingrédient dans un récipient en plastique hermétique et vous serez prêt à partir.

Je préfère faire mes propres marinades et sauces. Elles peuvent donner tant de saveur et de complexité quand elles sont ajoutées à la viande et aux légumes. Compte tenu de leur polyvalence, elles peuvent être utilisées pour plusieurs repas. Pensez à des sauces spéciales comme la sauce barbecue ou d'autres condiments, ou du chimichurri. Mélangez les ingrédients de la sauce faite maison à l'avance et placez-les dans un sac Ziploc ou dans un récipient bien fermé. Dans le réfrigérateur, stockez-les séparément des protéines et si vous voulez faire une marinade au camp, combinez les viandes avec la marinade avant de les mettre dans le feu.

Si vous voulez tester quelque chose de plus gras, la pâtisserie et de la pâte à pizza se conservent bien lorsqu'elles sont stockées correctement. Un de mes bonheurs préféré est un feu de camp style pizza. Faites votre pâte préférée à la maison, puis enveloppez-la dans du film alimentaire avant de la ranger dans un contenant hermétique pour éviter que l'humidité ne puisse pénétrer. Placez-la dans le réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle soit prête à être utilisée. Si vous voulez vraiment gagner du temps et que cela ne vous dérange pas d'utiliser des aliments industriels, il est possible d'acheter une pâte pré-faite chez un épicier et de l'emmener avec vous.

Les repas de Trail ou la nourriture pour randonnée ont besoin d'un peu plus d'organisation et de préparation. Contrairement au camping-car, prenant la route plusieurs jours d'affilée, nous nous efforçons d'optimiser notre équipement, de rationaliser nos approvisionnements alimentaires, et de réduire le poids que nous portons pendant le voyage. C'est là que la nourriture déshydratée devient vraiment pratique. Si vous êtes ce type d'aventurier, vous aurez envie de faire cuire vos repas à la maison, de les déshydrater, et de les emballer correctement avant de vous diriger vers le sentier.

Préserver les produits périssables

Nous savons tous que certains aliments peuvent rester frais plus longtemps que d'autres. Donc en plus d'avoir une grande glacière, choisissez vos protéines à bon escient. Par exemple, si je décide de préparer un poisson ou des fruits de mer au camp, je vais les faire cuire la première nuit. De cette façon , ils ne restent pas dans ma glacière trop longtemps et il n'y a pas de risque pour la santé et la sécurité de ceux qui vont les manger. Enfin, si vous conduisez pendant quelques heures et que vous vous souciez de la préservation de la glace, il existe de la glace sèche très intéressante à utiliser dans ce cas.

Les aliments en conserve sont vos amis

J'adore faire des salaisons à la maison et j'en apporte souvent un peu avec moi à l'extérieur car ce sont des aliments constitués pour être bien préservés. Les salaisons, ou la charcuterie, ne nécessitent pas de stockage au froid. Mais il faut veiller à ne pas les laisser dehors pendant une journée d'été, car elles peuvent être gâchées si elles deviennent trop chaude. Tout comme les aliments salés, les conserves et les aliments marinés sont de grands atouts pour tous les repas. Ils n'ont pas besoin de rester dans une glacière, et avouons-le, ils apportent énormément de saveur et de texture à un plat. Hacher un piment mariné ou un concombre légèrement mariné et jetez-le dans une brouillade d'œufs ou de la salade.

Respecter le feu et connaître vos températures

Avoir un peu d'expérience sur le principe de la nourriture grillée aide vraiment à comprendre les zones chaudes et la distance du foyer à laquelle la nourriture doit être plaçée. Mais la base c'est que les charbons ardents sont ce que vous allez devoir utiliser pour la cuisson de vos aliments, et non les flammes. Les charbons sont plus chauds que les flammes et comme ils ont l'avantage de fournir une chaleur constante, ils peuvent vous permettre de mieux contrôler la température. Les flammes et la cuisson sont incompatibles. En effet, elles carbonisent souvent l'extérieur de la nourriture sans même jamais chauffer le milieu, ce qui peut éventuellement convenur pour un steak tranché finement, mais pas pour une poitrine de poulet.

Vous mettrez en route un gigantesque feu rugissant bien avant l'heure du repas et vous continuerez à ajouter du bois avec à l'idée de réduire le tout en un grand amas de charbon ardent. Vous pouvez contrôler la température par la façon dont vous distribuez les charbons à l'intérieur du foyer, et par la distance à laquelle vous placez la nourriture surs votre grille. Plus la nourriture est à la source de chaleur, plus vite elle va cuire (comme pour saisir la viande). Plus loin la nourriture sera positionnée, plus lente la cuisson sera. Ceci peut-être idéal pour les légumes ou un ragoût  ayant besoin de cuire lentement.

Il est également possible de placer certains aliments directement dans le feu sans même utiliser un gril. Vous pouvez disposer un bon steak directement sur les charbons ardents pour une saveur fumée géniale.

Parfois, vous aurez besoin d'improviser

La beauté de la cuisine au feu de camp tourne aussi autour du fait d'être débrouillard, et cela pourrait signifier faire des repas avec les ingrédients que vous pourriez trouver à portée de main. Par exemple, fouettez quelques œufs avec un peu de crème et de fromage râpé, ajoutez quelques légumes coupés en dés jusqu'à ce qu'ils caramélisent, ajoutez du sel et du poivre, versez le mélange dans une poêle sur le feu, et vous avez fait vous-même une omelette pour le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner.

Si jamais nous campons au bord du lac ou le long d'une rivière, j'apporte toujours quelques herbes fraîches et du citron juste au cas où nous attrapions quelque chose. Sait-on jamais...

La cueillette peut également entrer dans la création de grands repas. De la cueillette des baies, à celle d'herbes sauvages et de champignons, ces ingrédients sont abondants dans la nature si l'on sait ce qu'il faut chercher. Cela dit, la recherche de nourriture est une catégorie complètement différente et il faut être extrêmement prudent et compétent pour déterminer ce qui est comestible et ce qui ne l'est pas. Il est important d'avoir une grande expérience dans l'identification des plantes sauvages comestibles avant de les consommer, surtout loin de la civilisation. Si vous souhaitez ajouter cette compétence à votre répertoire, je vous recommande fortement de vous joindre à un groupe de recherche de nourriture locale ou à la société mycologique afin d'apprendre auprès des professionnels.

Restez inspiré et donnez tout !

Avec le temps nous devenons de meilleurs chefs de cuisine au feu de camp. Le désir de sortir des sentiers battus et de cuisiner autrement vous fera réfléchir sur la façon d'améliorer encore votre repas. Si vous êtes comme moi, cela pourrait même devenir une obsession. Je garde toujours un petit journal dans mon matériel où je peux prendre des notes sur ce qui a échoué et enregistrer des idées quant à la façon d'améliorer un plat la prochaine fois.

Une fois que vous avez acquis les compétences de base, et que votre confiance s'améliore, vous êtes prêt à relever de nouveaux défis. Pensez à certains de vos repas les plus mémorables et essayez de les déstructurer pour votre cuisine en extérieur.

Peut-être que votre restaurant préféré fait un délicieux Jambalaya ou une Paella. Que diriez-vous d'une tourte aux pêches rustique ? Les possibilités sont infinies, il suffit d'être créatif et de prendre des risques. Oranges grillées ? Sûr ! Palourdes ? Absolument.

Restez inspiré et cherchez des moyens pour amplifier vos repas en plein air et motivez vos amis à faire de même. Incluez-les dans le processus par la répartition des tâches dans la cuisine, si possible autour d'une bonne bouteille de vin. Rappelez-vous : prenez du plaisir et profitez de l'aventure de la cuisine en plein air !

 

Leatherman

Chez Leatherman, nous façonnons des outils multi-fonction et des couteaux depuis plus de 30 ans. Nous perforons, plions, broyons, rivons et assemblons l’acier pour toutes sortes de grandes aventures mais aussi le bricolage de tous les jours. Aujourd'hui, Leatherman fait équipe avec des experts de l'industrie pour concevoir, tester et fabriquer des outils légers spécifiquement pour les besoins des sports d'action.

Article précédent Quatre façons originales de lancer un feu
Article suivant Otis : 6 règles de nettoyage d’une arme à feu

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant leur publication

* Champs obligatoires