Aller au contenu
Blue Force Gear : l'histoire d'un survivant

Blue Force Gear : l'histoire d'un survivant

Quand le Trauma Kit de Blue Force Gear sauve la vie d'un soldat

Ce témoignage est celui d'un Sergent et instructeur Américain, désireux de partager son expérience. Blue Force Gear lui a donné tribune libre pour raconter son histoire...

“Le 21 Juin 2011, mon équipe de Tireurs d’élite fut chargée de la reconnaissance d’un site dans le but d'établir une cache à proximité. Une fois que le site fut assuré “sans risque”, trois autres personnes et moi furent chargés d'en faire un croquis et déterminer comment nous voulions installer la cachette plus tard cette nuit-là. Quand nous avions fini, je me suis mis à discuter avec l’ingénieur qui l’avait déclaré sans risque et un Marine EOD (Explosive Ordinance Disposal). Une fois que nous eûmes terminés notre courte conversation, nous nous sommes tous éloignés.

Je venais à peine de partir quand j’ai entendu et senti une grosse explosion juste derrière moi. Je me suis retrouvé propulsé dans les airs à 5 mètres de là où je me trouvais. Avant même que je ne touche le sol, je savais ce qu’il s’était passé. L’un d’entre nous avait marché sur une mine. Quand j’ai touché le sol, j’ai senti une douleur intense dans mon bras gauche et j’ai su que j’avais besoin d’un garrot et de pansements compressifs. Avec mon autre bras, j’ai pu atteindre et posé sur ma poitrine mon Kit de Trauma Blue Force Gear. Ensuite, j’ai détaché mon M4 qui était toujours accroché grâce à la sangle Vickers Sling. Après ça, j’ai sorti le garrot de mon Kit de Trauma et j’ai attendu que le membre de l’équipe le plus proche s'approche de moi et m’aide.

Une question de timing

Avant même que la poussière ne finisse de tomber au sol, d’autres membres de l’équipe ont commencé à apporter leur aide aux trois blessés, incluant moi-même. Si nous avons pu être sauvés et que je peux vous écrire cet e-mail aujourd’hui, c’est grâce à l’efficacité des kits de Trauma Blue Force Gear. Je suis persuadé que si nous n’avions pas eu ces Kits de Trauma Blue Force Gear ce jour-là, le résultat aurait été bien pire. La rapidité d’utilisation et le mode d’emploi facile du Kit de Trauma Blue Force Gear est sans précédent et permet réellement de sauver la vie des membres en service en zone de combat.

La sangle Vickers : une résistance à toute épreuve

De plus, la sangle Vickers Sling nous a permis à nous trois de maintenir en place nos fusils même après avoir été propulsés dans les airs par la mine. Juste pour vous donner un aperçu de la solidité et de la résistance de la Sangle Vickers Sling, avant que je ne sois éjecté, j’avais un gant Nomex, une montre et je portais mes manches longues. Quand j’ai touché le sol mon bras gauche était dénudé. Le gant, la montre et la manche avaient disparu alors qu’ils étaient bien là quelques secondes auparavant. La seule chose qui était restée en place était mon M4 retenu par la sangle Vickers Sling. J’aurais probablement saigné à mort si je n’avais pas eu sur moi votre si efficace dispositif. Encore merci."

 

 

Article précédent 5 conseils Pro pour bien choisir sa tente militaire en été

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant leur publication

* Champs obligatoires