10 conseils importants pour le camping par Snugpak

Alors vous voulez faire du camping avec la tente Stratosphere de Snugpak® ?

Le camping sauvage peut être un plaisir sans équivalent mais demande un certain nombre de techniques essentielles quand il s'agit de partir dans un environnement éloigné à travers divers terrains dangereux et difficiles, indépendamment de la météo ou la période de l'année. Savoir faire du camping sauvage est une compétence inconditionnelle en l'alpinisme, en course d'aventure ou tout autre expédition où la menace de la tombée de la nuit est une réelle possibilité.

Voici les dix conseils principaux de Snugpak pour faire du camping sauvage grâce à la tente Lightweight Stratosphere

  1. Toujours avoir en tête notre Système 1,2,3,4
  2. Connaître la législation
  3. Planifier à l'avance : monter les tentes au coucher du soleil, les démonter à l'aube
  4. Utiliser les bons piquets de tente
  5. Emmener un chiffon absorbant ou une petite éponge de cuisine
  6. Ne pas partir de la maison sans...
  7. Investir dans un système de couchage synthétique de qualité
  8. S'entraîner, s'entraîner, s'entraîner !
  9. Trouver l'équilibre entre le confort et le poids
  10. Passer un weekend à Dartmoor

1. Le Système 1,2,3,4

Développé par Snugpak en tant qu'aide-mémoire pour les campeurs sauvages, le système 1,2,3,4 vous aidera à passer une bonne nuit :

  • Une bonne nuit de sommeil obligatoire
  • Deux points d'accès
  • Trois espaces de travail
  • Une sécurité à quatre dimensions

Un camping sauvage, occasionnel ou non, l'installation d'un bivouac d'urgence ou simplement faire du mieux que vous pouvez lorsque vous êtes rattrapé par la nuit, le fait d'être préparé et avoir tout prévu à l'avance, vous assure de passer une bonne nuit de sommeil indépendamment de l'environnement, du terrain et de la météo. Une fois le camp installé, assurez-vous que vous ne vous êtes pas dans un coin ou une zone d'où vous ne pourrez pas vous échapper en cas d'urgence. Ayez deux points d'accès, généralement dans le sens de la marche. C'est particulièrement important si vous campez dans une vallée, ou sur un terrain montagneux. En cas d'urgence, pouvez-vous sortir de votre campement dans plus d'une direction ?

Souvenez-vous d'éviter les zones à proximité de sources d'eau, et si vous ne pouvez pas ramener de déchets solides, enterrez-les suffisamment loin pour ne pas déranger les autres utilisateurs, à au moins 50 m de là où vous campez, personne n'aime l'odeur d'excrément au réveil ! Enfin, pensez à la sécurité de votre campement en quatre dimensions. Pendant la période hivernale, vous pouvez passer beaucoup de temps sous la tente de l'aube jusqu'au coucher du soleil. Regardez en haut et en bas, à droit et à gauche, à l'avant et à l'arrière, afin de vous assurer que votre lieu de camping est sûr. Souvenez-vous de pensez à la durée également, est-ce que votre tente, une fois plantée, sera sûre dans une heure, pendant la nuit ? Que se passe-t-il si la météo change ? Même si votre campement est sûr à un moment donné, pendant que vous vous préparez à dormir, n'oubliez pas ce qu'il pourrait se passer pendant la nuit.

2. Connaître la législation

Certains parcs nationaux autorisent le camping sauvage, d'autres l'interdisent en saison ou totalement. En définitive, le camping sauvage peut être interdit car considéré comme une entrée illégale sur une propriété privée, ou toléré si le terrain est respecté dans les parcs et sentiers. Le Parc National Dartmoor est unique pour les campeurs sauvages, il fournit une carte indiquant les endroits où il est possible de camper sur les terres communales et le Parc National Brecon Beacons, une liste de fermes accueillants les campeurs. Les bivouacs forcés et faits dans l'urgence lorsque vous êtes surpris par la tombée de la nuit ont peu de chance de vous faire arrêter ; cependant soyez quand même au fait des normes sur la façon d'installer un camp correctement. Dans les Parcs Nationaux des Cairngorms, Loch Lomond et Trossachs, le code d'accès des grands espaces écossais accorde à tout le monde le droit de faire du camping sauvage tant que les recommandations sont respectées.

Vérifiez toujours avant de partir !

3. Planifier à l'avance : monter la tente au coucher du soleil, la démonter à l'aube

Personne ne veut être pris au dépourvu, alors planifiez et prévoyez un moment important lorsque vous arrivez sur le lieu de campement choisi, de manière à pouvoir bien manger et profiter de ces sensations qu'offre le plein air. Aménagez votre campement juste avant la tombée de la nuit et lever le camp dès que le soleil se lève. En période estivale votre campement sera surement installé que pour quelques heures, alors qu'en hiver vous pourrez profiter de 14 heures de sommeil en sac de couchage ! Votre campement ne devrait pas être visible des alentours, à moins qu'il s'agisse d'un bivouac d'urgence. C'est la raison pour laquelle la plupart des tentes utilisées pour le camping sauvage sont de couleur olive ou vert forêt.

4. Utiliser les bons piquets de tente

Assurez-vous d'avoir les piquets de tente correspondant au terrain sur lequel vous campez. Les modèles standards conviennent à un gazon naturel, mais les modèles X-design seront plus adaptés aux terrains intermédiaires. Des piquets plus gros y compris ceux torsadés peuvent être utilisés dans les zones tourbeuses ou sableuses. Les piquets en carbone léger ou titane sont optionnels mais n'ont pas la même résistance que les modèles conventionnels.

 

5. Emmener un chiffon absorbant ou une petite éponge de cuisine

Le plus gros de la condensation qui apparaît la nuit est l'humidité provenant de VOUS-MÊME. Un chiffon absorbant est INDISPENSABLE pour en enlever le maximum de votre équipement avant que vous fermiez la tente pour la nuit, de même que le fait de sécher votre matériel avant de le remballer le lendemain.

6. Ne pas partir sans

Les essentiels pour la réparation ! Assurez-vous toujours de posséder, au cas ou :

  1. Des câbles de taille moyenne
  2. Des petits rouleaux de ruban adhésif
  3. Des pièces de rechange ou investissez dans un Paracord 550D
  4. Un câble extenseur de 3-4mm de large
  5. De la super-glu
  6. Un petit canif
  7. Un petit kit de réparation (si fourni)

7. Votre système de couchage

Indépendamment de la météo, vous campez dans une tente, sous une bâche, assurez-vous que votre système de couchage est efficace. Souvenez-vous, il est composé de 3 éléments (sans compter l'abri) :

  • Sac de couchage
  • Matelas de couchage
  • Sac de bivouac (résistant à l'eau) si nécessaire
  • Le système de couchage Snugpack Softie AR es idéal pour le camping sauvage estival, avec un sac de couchage emballé facilement dans un sac résistant à l'eau. Utilisez un sac de bivouac uniquement à l'intérieur d'une tente si c'est vraiment nécessaire; pendant les nuits froides et sèches, il garde l'air chaud créant alors une couche supplémentaire d'isolation.

8. S'entraîner, s'entraîner, s'entraîner !

Avant d'affronter vos premières nuits de camping sauvage, avez-vous installé tous vos équipements et apporté tout ce dont vous avez besoin ? Avez-vous essayé de monter votre abri et passé la nuit dans votre jardin ? Vous ne devez pas tester vos équipements lors de votre première nuit dans la nature ! Essayez vos techniques de campeur avant de partir; si vous ne passez pas une bonne nuit dans votre jardin, il est peu probable que ceci s'améliore à plusieurs kilomètres de chez vous !

 

9. Trouver l'équilibre entre le confort et le poids

L'environnement, le terrain et la météo, de même que la période de l'année auront un impact important sur la chaleur de votre sommeil. Sacrifier le confort pour gagner du poids peut paraître comme étant une bonne idée, mais à moins que vous soyez un athlète international, est-ce que ces 200g pour un sommeil plus chaud font vraiment la différence ? Trouvez votre équilibre entre ce dont vous avez besoin et ce que vous voulez amener. Si vous ne prenez que l'essentiel, vous serez surpris du poids que vous pourrez gagner sans sacrifier la chaleur et le confort. Avez-vous vraiment besoin d'amener tous ces piquets ? Tous ces sacs du kit de conservation ? Si vous n'en avez pas BESOIN, laissez-le chez vous !

10. Visitez le Parc Dartmoor

Certain des meilleurs campings sauvages du Royaume-Uni peuvent être faits dans une sécurité relative et à proximité de Princetown en cas d'urgence. Le camping sauvage à côté de la route dans des zones appropriées, à proximité de votre voiture. Cela paraît être une bonne idée. Avec du temps, de l'entrainement et de l'expérience, vos aventures vous amèneront plus loin que les jungles urbaines, en plein cœur de la tranquillité du plein air.

Pour plus d'informations sur le Parc Dartmoor, cliquez ici.

Le camping sauvage est une pratique qui vous permet de vous éloigner des itinéraires touristiques.

 

 

 

Snugpak

Snugpak est une entreprise Britannique apparue dans les années 70, et devenue mondialement connue au fil des ans. Basée depuis plus de 30 ans dans le Yorkshire, Snugpak doit son succès a son savoir-faire se transmettant de générations en génération, utilisant le meilleur que la technologie puisse offrir.

Article précédent 5 livres militaires incontournables

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant leur publication

* Champs obligatoires